Qui suis-je ?

Mon parcours vers la sophrologie, comme une évidence…

C’est en Belgique que j’ai vécu ma plus forte expérience théâtrale avec Thierry Salmon dans une pièce d’Euripide, « Les troyennes » jouée en grec ancien. J’avais 20 ans.
Un théâtre incarné. Un théâtre où les corps bougent en conscience, en pleine conscience. Et du chant, celui de Giovanna Marini. Toute ma vie artistique sera guidée par ce travail de recherche théâtrale, corporelle et sonore.
La scène, le travail du corps, de la voix, la pédagogie ensuite, professeure de chanson au Conservatoire et dans les maisons de quartiers de Villiers le Bel ont alimenté mon « goût des autres ».
La sophrologie est une continuité dans mes recherches pour la scène et finalement pour tous dans la vie.

Être connecté avec soi même semble difficile dans le monde actuel. Nous sommes sollicités, importunés, envahis par des infos, continuellement. Des injonctions contradictoires qui nous assaillent, nous empêchent et finissent parfois par nous détruire.

La sophrologie peut vous aider à faire le tri, à choisir, à vous donner confiance, à vous renforcer…

C’est cet outil là que j’ai choisi.

Formée par l’Institut de Formation à la Sophrologie, de Catherine Aliotta, Paris X.               

Spécialités : Sophrologie et Sport, Sophrologie et Cancer, Sophrologie et périnatalité.

Membre de la Chambre syndicale de la Sophrologie.                                                www.chambre-syndicale-sophrologie.fr